"Benoît Sillard nous raconte à base d'exemples très concrets à la fois le chemin parcouru et la route qui nous reste à emprunter. Un livre qui permettra à tous de mieux comprendre les logiques qui s'imposent sur le Web"

David BARROUX,
Rédacteur en chef, Les Echos

Revue de presse

RTL : Sommes-nous en train de devenir des "esclaves" du numérique ? 2 août 2011   Le Point : La grande farce du bac 30 juin 2011   lemonde.fr : L'intelligence artificielle peut-elle dépasser l'intelligence humaine ? 21 juih 2011   Sud-Ouest : L'ère de l'Home numericus 19 juin 2011   France Culture, podcast "Science Publique : les internautes peuvent-ils échapper à l'espoinnage ?" 3 juin 2011   Les échos : Entreprises : à chacun son réseau social 31 mai 2011   TEDx Bordeaux : independently organised TED event 28 mai 2011   LCI, La médiaspère 27 mai 2011   RMC émission "De quoi je me mail" 27 mai 2011   L'Express 25 mai 2011   BFM TV 24 mai 2011   Le Progrès 24 mai 2011   La Tribune 24 mai 2011   France 2 - INFO - MEDIAS 23 mai 2011   France 3 - INFO - MEDIAS 23 mai 2011   AFP 21 mai 2011   Interview BFM Business (podcast) 18 mai 2011   Interview France info (podcast) 17 mai 2011   Interview Les Echos Videos 16 mai 2011   Le Parisien 16 mai 2011   Aujourd'hui en France 16 mai 2011   L'entreprise 6 mai 2011   Stratégies 5 mai 2011  

Synopsis

La mutation numérique est si forte qu'une nouvelle civilisation est en train de naître sous nos yeux.

Internet devient ainsi peu à peu une sorte de second cerveau, une source d'information inépuisable et disponible en permanence. Est-ce une chance, une menace ? Les réseaux sont-ils un formidable vecteur d'intelligence collective, ou un éteignoir de l'esprit critique ?

Benoît Sillard met en lumière les enjeux majeurs des prochaines décennies : accès aux réseaux de la connaissance, de nouvelles façons d'apprendre, de travailler, de penser, maîtrise de nouveaux modèles économiques, politiques et sociaux. Dans une synthèse remarquable des évolutions en cours, il trace les contours d'un monde riche de possibles et qui invente jour après jour le vivre ensemble numérique.

Acheter sur amazon.fr

Benoît Sillard

L'auteur

Benoît Sillard dirige aujourd’hui CCM Benchmark Group, qui édite de nombreux sites Internet en France et à l’étranger ( journaldunet.com, commentcamarche.net, linternaute.com, journaldesfemmes.com, copainsdavant, ...).

Avec 50 millions d’utilisateurs dans le monde, son groupe fait partie du top 100 de l'Internet mondial et en est le deuxième acteur français.

Il a été à la tête de Fun Radio pendant huit ans, et délégué interministériel aux usages de l'internet de 2003 à 2007. Homme d’innovations, il est à l’origine de concepts qui ont touché des millions de personnes : émissions de radio (morning shows, Love is Fun ... ), spectacles (Dance Machine) ou initiatives politiques (PC à 1€ pour les étudiants, Internet accompagné à domicile).

 

Sommaire

  • Introduction

    Dans L'Eau des collines (Jean de Florette, Manon des Sources), Marcel Pagnol décrit le rêve de Jean Cadoret : lancer un élevage sur une terre dont il a hérité. Mais la source de cette terre a été volontairement tarie par Ugolin et son oncle. L'homme se tue à la tâche pour trouver de l'eau, au sens figuré, puis au sens propre. Nul ne lui aura dit que la précieuse eau coulait sous ses pieds et avait été cachée par la cupidité des hommes. C'est ainsi que je me représente la connaissance : une source de savoir, que les hommes choisissent de garder pour eux ou de partager, et dont l'usage permet tout. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 1 - Nos enfants ont-ils des choses à nous apprendre ?

    À l'ère moderne, l'accès à la connaissance commence par l'éducation. On y acquiert des savoirs, et plus encore des méthodes. Seule l'alphabétisation a permis de déployer toutes les potentialités de l'imprimerie. À l'âge numérique, l'éducation est en retard sur les technologies : les plus jeunes adoptent massivement des pratiques qui ne franchissent que rarement l'enceinte de l'école. Les technologies de l'information et de la communication appliquées à l'éducation (TICE) offrent une opportunité de renouveler le contenu comme le contenant de l'enseignement. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 2 - Le jeu deviendra-t-il notre premier média ?

    Créés dans les années 1960, popularisés dans les années 1970, les jeux électroniques sont devenus un véritable phénomène de société. On estime que 80 % à 95 % des enfants et adolescents les pratiquent dans les sociétés industrialisées. Mais la moyenne d'âge des joueurs se situe aujourd'hui autour de 35 ans, et elle ne cesse d'augmenter à mesure que vieillit la première génération de joueurs, ayant conservé ses habitudes ludiques à l'âge adulte. Contrairement aux idées reçues, les jeux les plus populaires ne sont nullement les plus violents : les jeux sociaux, familiaux ou de simple détente représentent un marché bien plus important. De même, 40 % des joueurs sont des femmes. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 3 - Comment devenir un artisan de la connaissance ?

    Depuis deux siècles, les économies développées progressent par « création destructrice » : les innovations scientifiques et technologiques guident la croissance, supprimant certaines activités et faisant émerger de nouvelles. Les productions primaire (agriculture) et secondaire (industrie d'extraction et transformation), largement automatisée, occupent de moins en moins de monde : ce gisement d'emploi concernait neuf personnes sur dix hier, une sur trois aujourd'hui, probablement une sur dix demain. Nous entrons dans une économie où des paramètres immatériels – méthode d'organisation, gestion d'information, innovation de process, création de contenus – assurent l'essentiel de la valeur ajoutée. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 4 - Quelles sont les voies d'une analyse personnelle ?

    L'évolution fulgurante des techniques de communication depuis l'invention de l'imprimerie a entraîné une accumulation sans précédent des informations. On a estimé que la lecture d'un seul numéro de nos hebdomadaires apporte plus d'informations nouvelles sur le monde que ne pouvait en récolter tout au long de son existence un paysan du XVe siècle. Avec Internet, cet écosystème moderne de l'information prend une dimension nouvelle : la totalité des contenus (texte, son, image) produit par l'esprit humain est potentiellement accessible à l'individu depuis un terminal numérique fixe ou mobile. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 5 - Comment bénéficier de l'intelligence collective et de la production collaborative ?

    L'Internet rassemble un grand nombre d'individus, généralement séparés dans la vie réelle, qui sont mis en relation par des liens d'information dans la vie numérique. Cette observation très banale a une portée révolutionnaire : le grand nombre n'est plus une masse passive, mais une multitude active ; l'information n'est plus de même nature quand cette multitude a accès à sa lecture, à son écriture et à son partage ; les hyperliens ouvrent tout ce qui était clos, rendent dynamique ce qui était statique, produisent des évolutions imprédictibles au lieu de comportements contrôlables. Mais surtout, la mise en relation des individus et des contenus produit par elle-même du sens et de la connaissance. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 6 - Comment les masses deviennent des tribus ?

    Dans le monde réel, en tant que producteur ou éditeur, vous ne pouvez pas tout mettre dans vos rayons, dans vos journaux, dans vos programmes télévisés ou musicaux. Le monde des atomes impose des choix en permanence : l'espace, le temps et l'argent manquent pour tout produire. La rareté fixe ses limites. Et il en va bien sûr de même pour le consommateur de ces biens ou services. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 7 - Comment la gratuité s'impose-t-elle à l'Internet ?

    Depuis son origine, la gratuité est partout présente sur Internet. Ses plus grandes réussites, comme Google, Linux, Firefox ou Wikipédia, et des millions d'autres biens ou services ne demandent pas un centime à ceux qui les utilisent. Cet état de fait paraît naturel aux usagers : le gratuit est désormais la règle, le payant l'exception. Celui qui veut monétiser un usage court le risque de trouver un concurrent qui l'offre sans contrepartie. (...)

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 8 - La propriété intellectuelle survivra-t-elle au XXIe siècle ?

    La propriété est une institution importante des sociétés humaines. Elle vise à éviter le conflit lorsque plusieurs personnes veulent jouir du même bien sans que cela soit possible. Elle permet aussi à chacun de profiter des fruits de son travail. La plupart des biens physiques et rares sont donc appropriés à cette fin. D'autres ne le sont pas, comme l'air que nous respirons ou les routes que nous utilisons.

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 9 - Comment nos catégories politiques vont-elles se métamorphoser ?

    L'État-nation et la démocratie parlementaire ont lentement émergé dans l'aire occidentale. Ils se sont imposés au XIXe et au XXe siècle comme les cadres politiques les mieux adaptés à l'ère industrielle, victorieux des systèmes totalitaires. Mais les temps changent.

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 10 - Comment tracer les frontières de sa vie privée ?

    L'expression vie privée, que les Anglo-Saxons nomment privacy, vient du latin privatus qui signifie « séparé de ». Or le propre d'Internet est que loin de séparer, il connecte les individus. C'est une conséquence pas toujours souhaitée de l'ère du partage de la connaissance dans laquelle nous sommes entrés.

    Consultez de larges extraits sur

  • Chapitre 11 - Y a-t-il des limites ?

    Trois grands axes de recherche et d'ingénierie ont émergé au cours du XXe siècle : les biotechnologies, qui visent à intervenir sur les constituants intimes du vivant (gènes, protéines, cellules) ; les nanotechnologies, qui s'orientent vers la maîtrise de la matière dans l'infiniment petit (particules élémentaires, atomes, molécules) ; les infotechnologies, qui permettent de traduire numériquement toutes les informations présentes dans le réel.

    Consultez de larges extraits sur